Section Titanic

Le Titanic
La construction
Le départ
Palace flottant
La radio
La sirène
Les automobiles
De faux jumeaux

 

 

 

 

La radio du Titanic et ses opérateurs

Les opérateurs radio du Titanic ont joué un rôle très important lors du naufrage du Titanic. Nous verrons l'implication de chaque opérateur radio du début à la fin de se tragique naufrage. D'abord retournons en 1912.

À cette époque la télégraphie sans fil (TSF) était une innovation assez jeune et son rôle sur les bateaux en était un très mal défini. Le rôle principal de la TSF était de desservir principalement les passagers et en second lieu le navire lui même. À cette époque la Marconi détenait le monopole en matière de TSF sur la presque totalité des navires qui en étaient équipés. Le Titanic n'y échappera pas. De plus les opérateurs radio étaient des employés de la Marconi.

Le Titanic avait à son bord deux opérateurs radio soient Jack Phillips (1er opérateur) et Harold Bride (2 eme opérateur). Qui étaient-ils et quel rôle ont-ils joué ?

Jack Phillips

John Georges (Jack) Phillips est né le 11 avril 1887 à Farncombe tout près de Godalming en Surrey, Angleterre. Jack avait deux sœurs et demeurait à cette époque sur la rue principale tout près des gros magasins et commerçants bien en vu à cette époque. Jack a déjà été choriste à l'église de Farncombe.

Avant de faire carrière chez la White Star Line, Jack travailla comme télégraphiste au bureau de poste local. En mars 1906, Jack laisse Godlaming pour se joindre à l'école d'entrainement des télégraphistes de la compagnie Marconi. En août 1906, après avoir terminé son entrainement il se joint à la White Star Line comme opérateur Junior à bord du Teutonic. Durant les deux années suivantes, il travailla à bord de différents navires dont le Lusitania, le Mauretania, le Campania et l'Oceanic.

En 1908, Jack déménagea à Clifden sur la côte d'Irlande et travailla à la station Marconi transatlantique. Son travail consistait à transmettre et à recevoir des messages en provenance d'une autre station de la Marconi situé en Nouvelle Écosse.

En 1911, il retourna en mer à bord de l'Adriatic. Finalement en mars 1912 , il retourna à Belfast et occupa la position de 1er télégraphiste (senior) à bord du plus gros et luxueux bateau de l'époque le Titanic.

Jack Phillips

Harold Bride

Harold Sidney Bride de son vrai nom est né le 11 janvier 1890 à Hull, Angleterre du mariage de Arthur Bride et de Mary Ann Rowe. Harold avait 3 frères du nom de Arthur, Frank et Edwin et une sœur du nom de Marie Celeste. Peu de temps après la naissance du dernier enfant de la famille, celle-ci déménagea à Shortland, et lorsque le Titanic fit naufrage la famille de Harold demeurait au 58 de la rue Ravensbourne Avenue.

C'est à l'âge de 14 ans que Harold annonca à sa famille qu'il voulait devenir télégraphiste, qu'il avait le goût de voir du pays et que de travailler sur un bateau pouvait lui apporter ce dont il rêvait. Il s'écoula beaucoup de temps avant que Harold passe finalement à l'action en s'inscrivant à la British Scool of Télégraphy.

Mais nous ne sommes pas bout de nos peines avec notre Harold, car à l'âge de 20 ans, avec la complicité de son père, Harold construisit une immense antenne pour pratiquer la télégraphie. Cette immense antenne fut érigée sur le toit de l'édifice ou résidait Harold. Ce qui ne manqua pas de scandaliser tout son entourage.

Harold joignit donc la Marconi International Marine Communications Compagny au début de l'été de 1911. Il travailla sur différent bateau donc le Haverford, le Lusitania, le Lafranc, l'Anselm et finalement le Titanic au printemps de 1912.

Pour être opérateur radio pour la compagnie Marconi vous deviez répondre à certain critère. Vous deviez avoir entre 21 et 25 ans et être capable de recevoir et de transmettre du code morse à 25 mots à la minutes. Il n'était pas rare de retrouver un opérateur radio sur un navire à l'âge de 18 ou 19 ans car à cet époque le métier de télégraphiste n'était pas populaire. À titre d'information Jack Phillips (Titanic) ainsi que Harold Thomas Cottam (Carpathia) transmettaient tous les deux à des vitesses de 39 mots par minute tandis que Harold Bride sa vitesse était de 26 mots à la minute. C'est tout un exploit à cet époque que de transmettre à des vitesses aussi élevées avec une clef droite. De plus il n'y avait pas de tonalité de transmise lors des échanges comme nous avons aujourd'hui lors de nos transmissions en morse. Les tonalités facilitent le décodage du code morse.

Suite Page Radio 2

Partout dans le site, cliquez sur suivant pour continuer la visite...